Le TOURNOI des élevages classés de la course aux points

 

Un concept « inédit, normal et intéressant »

En retenant que le résultat le plus intéressant pour un éleveur n’est pas celui obtenu en concours avec le meilleur pointage d’un lapin mais celui acquis en étant parvenu à rendre la majorité des lapins de son élevage homogène. Il est donc apparu nécessaire, intéressant d’offrir aux éleveurs de lapins des perspectives nouvelles en matière de concours et de dégager des règles permettant de rappeler aux éleveurs de lapins que l’essentiel en élevage tient dans l’harmonisation des caractères raciaux, d’un effectif ou d’une souche de lapins.

Ce sont là, les objectifs qui ont conduit le Lapin Club de France avec le secrétariat de la course aux points à penser à la définition du Titre d’élevages classés et a celui d’un concept pour un Tournoi des élevages classés avec parquet de lapins.

Inédit, puisque l’organisation du TOURNOI relève d’une première et qu’il comprend un concours spécial d’élevage avec jugements par analogie de parquet de lapins, c’est un concours d’élevage de haut niveau.

On entend par parquet de lapins, la présentation de 4 sujets des deux sexes, installés dans des cages individuelles que l’on réunit sur un présentoir pour constituer un lot, de conditions d’origine et d’âge aussi identique que possible, cela sous-entend qu’ils proviennent d’un même élevage.

Normal, puisqu’il exige de l’éleveur concurrent une expérience avancée dans la discipline de l’élevage de sélection du lapin et une connaissance précise des standards. Il est le complément indispensable de la course aux points en offrant aux éleveurs titulaires du titre d’élevage classé une animation attractive destinée à donner du relief à leur travail de sélectionneur et à proclamer la qualité des animaux de leurs élevages.

Intéressant, de part la diversité des épreuves dont les objectifs sont de laissés place a un ensemble de sujets de valeur sélectionnés avec soin, dans le sens vraiment pratique de l’utilité des races, le tournoi permet avec des normes d’expertises nouvelles la classification des épreuves sous l’aspect de deux concours zootechniques :

L’un constitue le concours individuel de perfection portant sur les qualités raciales du standard de chaque sujet dont les résultats sont inclus dans le palmarès général de l’exposition mais également dans les grilles de la course aux points.

L’autre constitue le concours complet d’élevage. Dans cette épreuve l’expertise s’effectue sur l’apparence générale de l’ensemble des animaux du parquet. Des pénalités sont infligées pour défaut d’harmonie dans le type racial, pour manque de condition, de perfection ou d’uniformité dans l’expression des attributs raciaux. Ces pénalités s’additionnent pour fournir une note sur la pertinence de la sélection zootechnique en exprimant le degré de perfection des animaux du parquet.